Aconit et Alfirin

Ce forum est là pour parler livres et notamment de tout ce qui concerne le genre policier et la fantasy. Que vous soyez experts ou débutants, venez participer.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quarante mots pour la neige de Giles Blunt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qu'avez vous pensé de Quarante mots pour la neige
Coup de cœur.
0%
 0% [ 0 ]
Excellent policier, presque un coup de cœur.
0%
 0% [ 0 ]
Très bon policier classique
100%
 100% [ 1 ]
Bof. Pas de quoi en faire une histoire
0%
 0% [ 0 ]
Passer son chemin
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Goupilpm
Modérateur
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 60
Localisation : Normandie
Humeur : A l'image du temps : changeante

MessageSujet: Quarante mots pour la neige de Giles Blunt   Ven 16 Juin - 13:27



Résumé : Dans l'atmosphère lunaire de l'île de Windigo, le corps de Katie Pine, 13 ans, est retrouvé emprisonné dans un sarcophage de glace. Les cadavres d'adolescents que John Cardinal, de la brigade criminelle d'Algonquin Bay, va
découvrir par la suite ne laissent aucun doute un serial killer est à l'œuvre, insaisissable et d'une cruauté inégalée.
Mais Cardinal a d'autres raisons de s'inquiéter une faute passée qui menace de le rattraper, une femme dépressive, et le curieux comportement de sa coéquipière Lise Delorme, ancienne des Affaires internes... La beauté irréelle des paysages glacés de l'Ontario, associée à l'humanité des protagonistes, met dramatiquement en relief l'horreur paralysante du Mal à l'état pur.

Avis :Un cadavre est découvert sur une petite île proche d'Algonquin Bay, le Sergent Cardinal mis sur la touche par son supérieur est rappelé à la Crim, il doit faire équipe avec le Sergent Lise Delorme des Affaires Internes qui même parallèlement une enquête sur le service pour corruption.

Le cadavre découvert emprisonné dans la glace est très rapidement identifié, il s'agit d'une jeune indienne disparue il y a six mois. Une enquête qui était déjà menée par le Sergent Cardinal relégué par son supérieur aux délits mineurs pour dépassement de budget et obstination à ne pas vouloir croire à une fugue, ni à celles d'autres disparitions.

Le contexte de l'histoire se met très lentement en place, un petit peu trop peut être. Le lecteur s'attendait avec une quatrième de couverture appuyant sur les conditions climatiques extrêmes à une atmosphère confinée et un déroulement en huis clos à l'instar des policiers nordiques, mais ces détails font malheureusement défauts.

En effet Quarante mots pour la neige se révèle être un policier tout ce qu'il y a de classique, l'écriture est certes soignée pour un premier roman, et certains détails de l'enquête sont très intéressants notamment dans le domaine technique.

Les deux enquêtes sont très bien menées, même si l'on peut reprocher une apparition peut-être un tantinet précoce des psychopathes qui atténue quel que le côté suspense. Le lecteur à un peu trop d'avance sur les enquêteurs, il aurait été plus intéressant pour le déroulement que ceux-ci soient présentés de manière anonyme. Le fait de suivre leurs actions donne une petite touche thriller, leur c^tés psychologiques sont très bien développés, mais certaines scènes peut être un peu trop crues peuvent dérangés certains lecteurs plus sensibles.

Le duo d'enquêteurs à l'instar du fond s'avère lui également assez classique pour le genre. On a d'un côté un policier quelque peu dérangé par sa vie quotidienne avec une épouse sujette à des dépressions chroniques, et une action passée qui le torture en permanence. D'un autre côté , une enquêtrice des Affaires Internes qui ajoute un côté quelque peu cliché de la police qui doit presque toujours pour les auteurs nous présenter des enquêteurs pas tout a fait net. Les problèmes quotidiens de l'enquêteur principal s’avèrent un peu trop répétitifs tout comme ses états d'âme.

Hormis ces détails assez récurrents du polar en général et sans atteindre les sommets l'on est dans une histoire honnête qui donne envie de suivre la suite les autres enquêtes su Sergent Cardinal.

Au final, un cadre qui permet de découvrir une région moins connue du Canada, une histoire bien menée dans son ensemble si l'on excepte quelques longueurs pas toujours utiles, un duo de d'enquêteurs qui fonctionne assez bien malgré des conditions particulières et une certaine méfiance de la part de l'un d'eux. On passe un bon moment de détente et c'est l'essentiel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
 
Quarante mots pour la neige de Giles Blunt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] 3 mots pour 1 dessin
» Quelques mots pour un adieu..
» Mots pour maux
» Giles BLUNT (Canada)
» quel pneu arriere pour la neige?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aconit et Alfirin :: Littérature policière :: Romans policiers à énigmes-
Sauter vers: