Aconit et Alfirin

Ce forum est là pour parler livres et notamment de tout ce qui concerne le genre policier et la fantasy. Que vous soyez experts ou débutants, venez participer.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les manteaux de gloire de Sébastien De Castell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qu'avez vous pensé des Manteaux de Gloire
Coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
Excellente fantasy, presque un coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
Fantasy moyenne d'inégale qualité
0%
 0% [ 0 ]
Bof. Pas de quoi en faire une histoire
100%
 100% [ 1 ]
Fantasy décevante, ne vaut pas le détour.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Goupilpm
Modérateur
avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 60
Localisation : Normandie
Humeur : A l'image du temps : changeante

MessageSujet: Les manteaux de gloire de Sébastien De Castell   Dim 2 Juil - 12:26



Résumé : Le roi est mort. 
Désormais considérés comme des traîtres, les Manteaux de gloire, son fidèle ordre, ont été séparés. 
Falcio Val Mond et ses amis Kest et Brasti en sont réduits à travailler comme gardes du corps pour un noble qui refuse de les payer. 
Cependant la situation pourrait être pire : leur employeur pourrait être étendu au sol, baignant dans son sang, au cœur d'une mise en scène faisant du trio le coupable idéal.

Ah, attendez, c'est exactement ce qui vient de passer...

Mais ce n'est que le début des réjouissances : une conspiration se trame dans la cité la plus corrompue du monde et menace tout ce pour quoi Falcio et ses alliés se sont battus. 
S'ils veulent déjouer le complot et réunir les Manteaux de gloire, les trois amis ne pourront compter que sur leurs épées et le serment qu'ils ont prêté...

Avis : Après l'assassinat du Roi fomenté par les Ducs, les Manteaux de Gloire, sorte de magistrats itinérants chargés de faire appliquer les lois royales, par la force si nécessaire, et ainsi contrer la trop forte suprématie des Ducs, sont devenus des parias décriés par la quasi-majorité de la population du royaume Drestonia.

Le postulat de départ, à savoir un corps d'élite idéaliste qui veut défendre son honneur bafoué, n'a rien de très original et s'avère tout ce qu'il y a de plus basique.

L'histoire est narrée par Falcio Val'Mond, Premier Cantor de l'ordre, et alterne entre le passé, âge d'or de l'ordre, et le présent peu glorieux. Si c'est flash-back ne sont pas inintéressants, et nous permettent d’appréhender le passé des trois personnages principaux de l'histoire, ils sont toujours placés à des moments inopportuns du récit cassant de manière systématique la dynamique de l'histoire.

L'univers, qui se situe à cheval sur la fin de l'époque moyenâgeuse et le début de la Renaissance, n'est que peu développé, l'auteur se focalisant principalement sur les personnages et la toile de fond du récit, en l’occurrence la conspiration des Ducs désireux d’asseoir sur le trône un représentant qu'ils pourront manipuler à leur guise.

La magie est fort peu présente et s'apparente plus dans son ensemble aux travaux d'apothicaires qu'à une magie à proprement parler. Le point fort du récit se situant au niveau des combats orchestrés de fort belle manière, visuels mais par trop souvent coupés par les retours en arrière, et de ce fait le charme n'opère pas vraiment comme il devrait.

Le côté fantasy est dans cette histoire très ténu, et l'on est plus proche d'un roman de capes et d'épées de qualité somme toute plutôt moyenne. En effet, le développement de l'intrigue se révèle dans son ensemble un peu trop simple., l'auteur a de plus la fâcheuse manie de trop vouloir mettre en avant mais malheureusement la facilité à laquelle le trio se sort des situations critiques déséquilibre le récit qui perd facilement de sa crédibilité. Emploi de pirouettes qui nous prive également d'un côté épique que l'on aurait souhaité plus présent.

Malgré une galerie assez importante de personnages, l'auteur centre essentiellement sur la mise en valeur du protagoniste principal. De ce fait les personnages de premier plan qui l'accompagnent, et les personnages de second plan paraissent un peu fades ce qui enduit indubitablement un manque d'empathie à leurs égards du lecteur. De surcroît l'auteur à un peu trop insisté sur le sens des valeurs de son personnage principal qui malheureusement frise assez souvent le caricatural. Et les leçons de morale que veut transmettre l'auteur tombent souvent à plat par trop lourdaudes.

Le style de l'auteur s'avère à certains moments difficile à appréhender ce qui ajouté aux nombreux flash-back n'est pas sans influer sur la dynamique de lecture, ce qui s'avère préjudiciable au récit. Les échanges verbaux sont bien travaillés dans leur ensemble, mâtinés entre le trio d'une pointe d'humour qui apportent un peu de fraîcheur dans les moments plus dramatiques de l'histoire.

En résumé, un univers peu développé, des personnages pas assez travaillés, une trop grande facilité dans la conduite du récit,... l'auteur n'est pas parvenu à nous convaincre et à nous donner l'envie de poursuivre les aventures des Manteaux de Gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
 
Les manteaux de gloire de Sébastien De Castell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sebastien de Castell, Les Manteaux de gloire
» Tableau de campagne Ailes de la Gloire
» Saint Sébastien de Morsent, circuit des Mares
» Monument à la gloire du Capitaine Dutertre
» Jeune Guerrier En Quête De Gloire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aconit et Alfirin :: Littérature fantasy :: High Fantasy-
Sauter vers: