Aconit et Alfirin

Ce forum est là pour parler livres et notamment de tout ce qui concerne le genre policier et la fantasy. Que vous soyez experts ou débutants, venez participer.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le monde de ganthal d'Amélie Dubé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qu'avez vous pensé du Monde de Ganthal
Coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
Excellente fantasy presque un coup de cœur.
0%
 0% [ 0 ]
Un bon livre de fantasy, classique qui ne révolutionne pas le genre.
100%
 100% [ 1 ]
Bof. Pas de quoi en faire une histoire
0%
 0% [ 0 ]
Fantasy décevante, ne vaut pas le détour.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Goupilpm
Modérateur
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 60
Localisation : Normandie
Humeur : A l'image du temps : changeante

MessageSujet: Le monde de ganthal d'Amélie Dubé   Jeu 6 Oct - 9:16



Résumé : Kianah, un continent plein de vie, est divisé en différentes nations où se côtoient les dragons, les elfes, les nains, les mages et les hommes. Une terre où règne la paix. C'est du moins ce que tous croyaient, mais un mal dormait en son sein. Un mal qui pourrait tout anéantir, ne laissant que destruction et mort derrière lui. Un mage ancien, le plus sage, fit une prophétie, une échappatoire à la mort, remettant la vie de tous entre les mains de la Destinée et de celles d'une princesse. Illah, princesse de Ganthal, jeune guerrière au tempérament bouillant, se retrouve bien malgré elle au centre de la guerre qui oppose son royaume à celui de Zythor. En route pour rejoindre son père, le roi Ondier sur le champ de bataille, elle fait la rencontre d'Alarick, du royaume d'Ébal. C'est le coup de foudre. Leur amour naissant est rudement mis à l'épreuve lorsqu'ils rencontrent Balthazar, un vieil homme énigmatique qui changera à jamais leurs vies. Il connait la prophétie et sa mission est de les guider pour qu'elle s'accomplisse. Leur union scelle leur destin. La voie est tracée, ils ne peuvent que la suivre, car la survie de Kianah ne tient qu'à un fil et ce fil est entre leurs mains.

Mon avis : Le résumé est assez long et explicite pour qu'il ne soit pas nécessaire de faire une amorce de l''histoire. Un résumé qui s'avère très complet... peut être un peu de trop car la lecture ne révèle aucune surprise tout a été évoqué dans cette quatrième de couverture.

Avec pour toile de fond un conflit avec un royaume voisin, et une scission entre les magiciens qui voit s'ouvrir un nouvel ordre celui des mages noirs cette fantasy s'avère tout ce qu'il y a de plus classique. En effet la lecture complète de l'histoire permet de se rendre compte que l'auteure n'a rien ajouter d'innovant au genre.

Le prologue s'ouvre sur le passé de l'Empire de Kianah du temps où régnait le grand empereur qui pour donner à chacun de ses cinq fils leur part d'héritage à scinder l'empire en cinq royaumes. C'est à partir de ce fait que l'on doit l'apparition de guerres intestines.

L'auteure prend tout son temps pour nous présenter le contexte de son histoire et ses différents protagonistes, il faut patienter jusqu'à plus de la moitié du roman pour qu'il s'en dégage enfin une intrigue. Un postulat de départ, si l'on peut dire, des plus basiques puisse qu'une fois de plus l'on a droit à une prophétie qui annonce la naissance future d'un enfant qui mettra fin aux exactions du grand méchant et redorera la grandeur de l'Empire.

Le récit se déroule dans un univers médiéviste des plus classiques, avec des magiciens, des sorciers, des dragons... Le monde que présente l'auteure est peu développé puisque géographiquement l'on ne découvre aucun des royaumes hormis la frontière où se déroule les combats. Ce n'est que dans le final que l'on découvre les dirigeants des quatre royaumes, le côté politique n'est qu'à peine esquissé. Le récit étant essentiellement centré sur les personnages principaux, on se situe clairement dans une fantasy dite intimiste qui axe le récit sur les inter-actions entre les personnages qu'ils soient de premier ou de second plan. De ce fait le synopsis se révèle linéaire.

Des personnages assez classiques eux aussi. On découvre une jeune princesse au côté un peu rebelle, beaucoup enfant gâtée, promise dés son plus jeune âge à un jeune noble d'un royaume voisin, ce dont elle n'a pas connaissance. Un jeune homme qui présente les me^mes caractéristiques et qui se montre plutôt réfractaire à cette union. Deux personnages qui ne se connaissent pas et qui lors d'une rencontre inopinée vont tomber amoureux. Des protagonistes tout droit sortis dirait-on d'une célèbre maison d'éditions exclusivement réservée aux jeunes filles fleurs bleues en mal d'amour ! Pourquoi faut-il que la majorité des auteures doivent-elles se sentir obligées d'insérer une romance dans une fantasy au détriment de la profondeur de l'histoire ? Les personnages de second plan ne sont que peu travaillés, leur côté psychologique manque de profondeur et ne servent apparemment qu'à mettre en valeur les deux protagonistes principaux. Des personnages trop propres sur eux pour être vraiment partie prenante de l'histoire. Quand aux grands méchants, que l'on voit peu, ils sont vraiment méchants, très méchants. En somme les personnages se révèlent vraiment trop manichéens pour que l'on puisse soit s'y attacher, soit nous faire trembler, presque insipides.

Le point fort de ce roman, tout n'est pas vraiment mauvais, c'est l'écriture fluide de l'auteure et l'histoire qui s'enchaîne rapidement. En effet, bien que l'action ne soit pas débridée les événements se succèdent de fort belle manière, l'on n'a aucun moment la sensation de longueur ce qui est un très bon point pour un tome introductif.

Les combats qui auraient pu apporter un côté épique au récits ne sont pas assez exploités et la magie n'est qu'évoquée. C'est dommage ces deux points auraient pu apporter du piquant à l'histoire.

Au final, Le Monde de Ganthal nous entraîne dans une fantasy ultra-classique, bien écrite, mais qui se ne démarque pas. Un peu trop "gentillounette" pour vraiment être intéressante ? Certes l'on ne s'ennuie pas, mais le récit est trop orienté jeunesse et n'arrive pas à convaincre les vieux routiers du genre. Ça se lit facilement, la lecture est divertissante et pas désagréable mais il manque le petit quelque chose qui aurait pu séduire. On espère que les tomes suivants apporteront leurs lots de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
 
Le monde de ganthal d'Amélie Dubé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Les mentalistes du monde entier
» Glyos, le monde intergalactique
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aconit et Alfirin :: Littérature fantasy :: High Fantasy-
Sauter vers: