Aconit et Alfirin

Ce forum est là pour parler livres et notamment de tout ce qui concerne le genre policier et la fantasy. Que vous soyez experts ou débutants, venez participer.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La forteresse des ténèbres de Didier Gazanhes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qu'avez vous pensé de la Forteresse des Ténèbres
Coup de cœur
100%
 100% [ 1 ]
Excellente fantasy très originale
0%
 0% [ 0 ]
Un bon livre de fantasy
0%
 0% [ 0 ]
Bof. Pas de quoi en faire une histoire
0%
 0% [ 0 ]
Ce livre ne mérite pas d'être considéré comme un fantasy. Nul
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Goupilpm
Modérateur
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 60
Localisation : Normandie
Humeur : A l'image du temps : changeante

MessageSujet: La forteresse des ténèbres de Didier Gazanhes   Sam 15 Oct - 16:05



Résumé : Archipel des Staerl. Royaume de Gamélie. Les Forces du Mal menacent le royaume d’Agramor IV. Deux Errants aux silhouettes sombres ont débarqué sur les îlots tourmentés des Terres de l’Ouest. Moldrann, Ralthom et Rortrog, trois jeunes pêcheurs des îles Kost et Rost, sont envoyés sur le continent vers le monastère d’Arkkham afin de percer le mystère de l’étrange poignard que convoitent leurs poursuivants. Les Non-Morts, jadis confinés dans les Terres Barbares au-delà du Mur du Bout du Monde, semblent s’être à nouveau éveillés. Les secrets que le Patriarche Virgile de Blanor va mettre à jour pourraient bien changer leurs destins…

Avis : Pour avoir trouvé il y a dix-neuf ans un poignard sur la grève l'un des pêcheurs du petit village de Frok est à l'origine de l'apparition de deux étrangers tout particulièrement inquiétants. Le Mage de l'île qui découvre le poignard et ses runes étranges gravées sur la lame, envoie les trois jeunes hommes nés à cette époque, dont l'un est l'objet des recherches des deux Errants, sur le continent auprès de son ancien maître qui pourra traduire les énigmatiques inscriptions.

Dés le début du récit, l'auteur nous plonge dans un ambiance inquiétante qui monte crescendo au fil des pages. La menace sur le trio est permanente. Avec une quête pour découvrir l’origine de ce poignard, le postulat de départ s'avère assez simple. Rapidement de la menace qui plane on passe à l'action avec les attaques sur le trio et la course poursuite qui est engagée donne beaucoup de rythme à l'histoire.

L'univers de l'auteur, bien qu'assez classique, est très détaillé, notamment avec la découverte d'une partie de l'histoire de la Gamélie que le lecteur découvre en même temps que les trois jeunes protagonistes principaux. On retrouve bien sûr en toile de fond l'évocation d'un conflit ancien entre la Lumière et l’Ébène. Une éternelle lutte entre de Bien et le Mal très récurrente dans le genre. L'analogie avec le Trône de Fer peut-être soulignée avec un Mur gardé en permanence qui sépare la Gamélie des Terres Sombres. Avec des Elfes, des Nains, des Orques, des Fées comme nous l'annonce la quatrième de couverture on a certes un univers médiéviste Tolkanien, mais la qualité du récit nous le fait en partie oublier et l'on relève surtout les points issus de l'imagination de l'auteur, notamment au niveau de la faune et la flore.

Dans la troisième partie du récit, le Patriarche De Blanor complète plus profondément l'historique déjà abordée en décrivant les différentes Ères marquantes de la Gamélie qui ont marquées les siècle, immédiatement l'on ne peur que faire une analogie avec les Âges de Tolkien. Si l'on ressent dans le fond de l'histoire une forte influence du maître de la high-fantasy , il est également possible de relever une autre influence, moindre celle-ci, celle de la mythologie nordique.

Avec de nombreux événements et retournements de situation qui d’enchaînement en laissant peu de répit au lecteur, aux quels il faut ajouter des combats bien dépeints la dynamique de lecture est excellente malgré les passages narratifs de l'historique.

On s'attache rapidement aux trois jeunes pêcheurs, même si au départ leurs traits de caractères ne soient pas évidents à discerner. Mais ils évoluent au fil du récit, chacun d'eux développant des caractéristiques propres. Même si au début on les sent dépassés par ce qu'il leur tombes sur les épaules, on les découvre responsables, désireux de bien faire tout en restant dans des réactions toujours crédibles.

Le seul personnage féminin attire immédiatement l'empathie du lectorat par un passé difficile et la rupture dans sa vie. De part la réaction misogyne des moines à l'égard des femmes elle n'a pas beaucoup l'occasion de s'affirmer mais l'on sent chez elle beaucoup de potentiel qui devrait rapidement apparaître dans la suite de l'histoire.

La présence de la petite fée qui représente la part en magie apporte une note légère à un récit assez sombre qui oscille entre la hight-fantasy et la dark fantasy.

Avec un univers certes classique mais bien développé, une histoire addictive, des personnages travaillés, une montée de la tension maintenue tout au long du récit et des thématiques abordées qui sont aussi d'actualité, l'auteur nous offre un excellent premier tome qui devrait plaire aux adeptes du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
 
La forteresse des ténèbres de Didier Gazanhes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gazanhes, Didier] La Forteresse des Ténèbres - Tome 1: Les Pêcheurs des Staerl
» Interview de Didier Gazanhes
» [Van Cauwelaert, Didier] Les témoins de la mariée
» Salvatore R.A. - L'invasion des ténèbres - La Légende de Drizzt 9 - Les Royaumes Oubliés
» livre sur les bataillons alpins de forteresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aconit et Alfirin :: Littérature fantasy :: Dark Fantasy-
Sauter vers: