Aconit et Alfirin

Ce forum est là pour parler livres et notamment de tout ce qui concerne le genre policier et la fantasy. Que vous soyez experts ou débutants, venez participer.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La colère du magicien de Isabelle M. Nancy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qu'avez vous pensé de La colère du magicien
Coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
Excellente fantasy presque un coup de cœur.
100%
 100% [ 1 ]
Un bon livre de fantasy, classique qui ne révolutionne pas le genre.
0%
 0% [ 0 ]
Bof. Pas de quoi en faire une histoire
0%
 0% [ 0 ]
Fantasy décevante, ne vaut pas le détour.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Goupilpm
Modérateur
avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 60
Localisation : Normandie
Humeur : A l'image du temps : changeante

MessageSujet: La colère du magicien de Isabelle M. Nancy   Mar 1 Nov - 10:59



Resumé : Qui donc tire les ficelles de la catastrophe qui guette les Cinq Royaumes ? Les trois Lunes dans leur folle quête de vengeance ? Berendor Cairn, ce sorcier déchu et vieillissant qui n’a de cesse de vouloir racheter ses fautes ? Ou bien cette mystérieuse gemme noire qui promène de main en main son pouvoir malfaisant ? Dans ce deuxième volet de la saga de l’Ordre Terne les acteurs de la catastrophe qui se profile se confrontent à leurs destins, aussi sombres soient-ils. Tandis que les intrigues politiques voient s’affronter les puissants et les ambitieux dans des querelles de pouvoir et d’argent rien ne semble pouvoir arrêter la Prophétie. Et pourtant, elle ne prédit rien d’autre que le retour d’une guerre dévastatrice qui ne laissera aucune chance aux hommes. Voilà une épopée passionnante dans laquelle Cinq Royaumes vont affronter le plus grand péril auquel ils puissent être confrontés : la fin de tout espoir

Avis : Le prologue et le résumé du premier opus permettent de nous remémorer le contexte du récit et l'univers dans le quel on se trouve projeter. A savoir, un monde où la magie est prohibée, seul un détenteur des pouvoirs ancestraux le Maître Tisserand peut sauver de la menace engendrée par naissance d'un enfant, messager des trois lunes, les Cinq Royaumes. C'est donc sans avoir à se replonger dans le premier opus que l'on peut poursuivre la saga de L'Ordre Terne.

Le récit s'ouvre sur un couple en fuite de jeunes, frère et sœur, des Lédres, descendants des puissants magiciens d'autrefois que veut éradiquer l'Ordre Terne afin de maintenir un monde sans guerre. Rejoints par un Assassin, s'engage alors un combat, orchestré de belle manière, entre celui-ci et le frère. On sent monter la tension chez les deux belligérants au fur et à mesure que les secondes passent, et on a presque l'impression ce voir cette lutte se dérouler devant nos yeux.

Si le début de l'histoire s’amorce de manière tonitruante, le cours de l'histoire reprend rapidement sur un rythme moins effréné, l'auteure s'attachent à développer son univers dans ce deuxième tome de mise en place. L'on découvre plus en profondeur le monde géographique où interagissent chacun des protagonistes tout en les découvrant également de manière approfondie. Le monde est essentiellement régit par l'argent, mais comme dans le premier tome les Trois Lunes influent également sur le destin des personnages ou certaines de leurs décisions. Les descriptions des différents lieux sont très précises , sans être trop longues, diffusées par petites touches très fortement imagées donnant à ces moments là une certaine touche de poésie à la plume de l'auteure. Hormis, le fil rouge de l'histoire, la recherche par le Maître Tisserand de l’Élu, toutes les actions et faits et gestes de la plupart des intervenants sont motivés par l'argent, toujours plus d'argent pour le permettre l’accès à un place plus importante dans la société. Un monde où la cupidité règne en maître et où tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins, l'univers se révélant très sombre. Si la découverte des différents lieux, se fait de manière plus précise au fil des chapitres, c'est toujours par le bais des personnages qui ont une influence directe sur le récit, on aurait également aimé découvrir les personnes qui gravitent autour d'eux et n'ayant aucune influence sur l'histoire. En effet ; il aurait été très intéressant de découvrir la vie quotidienne du petit peuple et d'avoir le ressenti de ces personnes sur leur manière de vivre.

Sans tout nous dévoiler sur l'ordre secret, l'auteur par petites touches nous en apprend plus sur l'Ordre Terne, sur ses origines , sur ses motivations, sur ses différents branches très cloisonnées de manière à ce que les gens ne se connaissent pas afin d'en préserver le secret. Mais si l'on perçoit une partie de son fonctionnement, il reste encore bien des choses à découvrir sur cette organisation. Cette manière de procéder est très réfléchie car en nous donnant envie d'en savoir encore plus, l'auteure nous donne l'envie de lire très rapidement la suite.

L'intrigue prend de l'ampleur, et les différents rouages de l'histoire commencent lentement à s'imbriquer, et même si le lecteur n'a pas encore en mains toutes les cartes pour apprécier pleinement tous les tenants et les aboutissants, une vision globale de l'histoire se fait dans son esprit. Le récit se fait de plus en plus dense au fur et à mesure que les chapitres défilent, les événements succèdent aux événements, les machinations qui se tissent dans l'ombre, nous donne une histoire complexe et soutenue même si l'action pure n'est pas omniprésente. L'on a tout de même un petit regret, celui de l'attaque contre les rebelles, qui a nécessité une mise en place très intéressante au niveau de la tension et qui n'a n'a donnée au final aucune action visuelle, l'on a eu que droit au dénouement de cette bataille sans que l'on puisse assister au combat dans on intégralité et de voir aussi quelques combats individuels, il nous a manqué là la touche épique qui aurait apporté un plus au récit.

Dans son récit, l'auteure procède par d'importants sauts en avant, mais aussi par des flash-backs sur le passé des personnages pour que le lecteur puisse mieux les connaître, ce qui n'est pas sans quelque peu dérouter le lecteur les premières fois, et au vu de l'intensité de l'histoire finissent presque par passer inaperçu.

Les personnages découverts au tome précédents prennent plus d'ampleur, et de nouveaux protagonistes font leur entrée de fort belle manière. Ils sont très travaillés, et leur psychologie se renforce au fil de leurs actions et de leurs ressentis. Si les personnages sont très intéressants, à l'instar du Maître Tisserand qui doit sauver le monde, on a du mal à s'attacher à trouver de l'empathie pour eux, car ils se révèlent ambigus, dissimulant pour la grande majorité, et également un coté sombre pas toujours révélé pour certains. D'autres comme l’Oeil et la Carte restent encore trop énigmatiques pour qu'on puisse vraiment les cerner. Le personnage du mort-né est peut être celui qui touche plus le lecteur par sa jeunesse et sa relative naïveté.
Si les personnages ne nous apparaissent pas assez clairement, leurs inter-actions sont menées de manière très efficace, avec parfois une petite touche d'humour ironique qui apporte un peu de légèreté dans cet univers plutôt sombre. A travers les différentes personnalités, pas si éloignées les unes des autres, l'on pressent que le côté sombre va prendre de plus en plus d'ampleur au fil des tomes.

Le gros point fort de cet opus, à l'instar du premier, c'est la plume de l'auteure, toujours aussi riche, et toujours aussi travaillée, mais aussi un vocabulaire soigné sans être complexe. On est subjugué par la narration qui malgré une mise en place des différents pions sur l'échiquier qui se poursuit, nous fournit un rythme soutenu. Les descriptions des lieux et des personnages ne pèsent pas sur la dynamique étant savamment placés dans le reste du récit.

Au final, une deuxième tome un demi-ton au dessus du premier, de très bonne qualité avec un univers qui s'étoffe et influe sur le récit qui prend de l'ampleur, un synopsis conduit de main de maître, et un style de très, très grande qualité ; tout est presque réuni pour un coup de cœur si ce n'est que le côté épique demande à être plus présent. C'est ce que l'on espère pour les prochains volumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
 
La colère du magicien de Isabelle M. Nancy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un free d'Isabelle Vautier
» [Doherty, Paul C] Le livre du magicien
» [Les éditions TriArtis] Quand les loups avaient des plumes de Isabelle Cousteil
» chapeau de magicien
» [Siac, Isabelle] Des ambitieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aconit et Alfirin :: Littérature fantasy :: High Fantasy-
Sauter vers: